Un maquillage réussi nécessite de bons produits mais aussi les bons outils. Pour appliquer et jouer avec les textures, il faut de bons pinceaux. Mais comment s’y reconnaitre ? Des pinceaux pour les yeux, pour le teint, pour la bouche, de toutes les tailles, de toutes les formes, épais, fins, biseautés mais aussi de tous poils. Allez, on vous dit tout.

Un pinceau au poil !

Pour commencer, parlons poils ! Et oui, suivant l’effet recherché on n’utilise pas la même texture de poils.

Les pinceaux en poils naturels sont fabriqués pour la plupart avec des poils de chèvre ou de poney. Ils sont souples et très doux. On les choisira pour appliquer et estomper les fards et les poudres en voile léger sur tout le visage et pour obtenir des dégradés parfaits.

Les pinceaux en poils synthétiques quant à eux sont plus épais et moins souples que les pinceaux en poils naturels. Fabriqués en nylon et moins chers, ils sont plus rigides et épais. On s’en sert principalement pour l’application de textures plus épaisses comme le fond de teint, l’anticerne, le rouge à lèvres le gloss.

Les pinceaux pour le teint

Pour un maquillage impeccable, un teint parfait est indispensable. Pour l’obtenir, plusieurs pinceaux sont là pour vous aider.

Le pinceau pour fond de teint

Ce pinceau à bout arrondi en forme de «langue de chat» est en poils synthétiques assez serrés. Il est plat et permet d’obtenir facilement une application régulière du fond de teint. Il est idéal pour bien allonger la matière en direction des tempes et du menton. Pour cela on part de la face interne du visage vers les côtés externes en pratiquant un léger mouvement de va et vient. Et on n’oublie pas ni le cou ni les oreilles, sinon, gare à l’effet «masque».

Le pinceau anticernes ou correcteur

Le pinceau anticernes, ressemble à un mini pinceau pour le fond de teint. Lui aussi est en poils synthétiques, à bout arrondi et plat, mais biseauté pour un travail très précis. Il est utilisé pour la correction des petites imperfections (cernes, taches, petits boutons etc.). On dépose un peu de matière crémeuse ou fluide sur la zone ciblée et on estompe en dépassant un peu et en étirant bien pour un rendu plus naturel. Il est très facile à manier.

Le pinceau enlumineur

Ce pinceau là est un pinceau assez ferme, plat et de forme ronde avec lequel on va déposer des petites touches de matière sur certaines zones ciblées du visage afin de lui apporter de l’éclat. Il s’utilise aussi bien avec une poudre libre qu’avec un gel et est sensationnel pour créer un maquillage qui va jouer entre ombre et lumière. Sublime!

Le pinceau dit «pinceau éventail»

Avec sa forme fine et évasée, ce pinceau est lui aussi idéal pour appliquer l’enlumineur (ou hightlighter) par petites touches très précises sur les pommettes. On procède par effleurements, tout en légèreté. Si vous avez eu la main un peu lourde, le pinceau éventail peut vous servir à enlever le surplus, tel un petit balai. Il sert aussi à estomper et à sculpter le teint avec une poudre soleil par exemple.

Le pinceau à poudre

Ce gros pinceau doit être assez gros, bien épais et de forme ronde pour une application uniforme et sans surcharge de la poudre, qu’elle soit libre ou compacte. Il sait appliquer la poudre libre, estomper un fard à paupière trop chargé, atténuer un blush trop intense, bref il sait tout faire. Il sait aussi sculpter le visage. Pour cela, il faut suivre la ligne de la pommette et étirer le blush ou la poudre soleil vers l’extérieur de visage. C’est vraiment LE pinceau pour le teint à avoir dans sa trousse beauté.

Le pinceau pour blush

Le pinceau pour le blush ressemble au pinceau à poudre mais il est un peu plus fin. Ses poils naturels sont arrondis, très denses et souples et lui aussi nous sert à appliquer, à estomper et à sculpter le visage. Grace à sa forme biseautée, c’est le pinceau préféré des adeptes du contouring quand elles n’ont pas le pinceau spécial sous la main. Avec ce pinceau, on travaille les poudres (blush, bronzer, etc.) pour illuminer et structurer le visage. Pour cela, on va prélever un peu de matière avec le bout arrondi et la déposer avec légèreté sur les pommettes en étirant vers les tempes. Pour un visage encore plus structuré on appliquera une poudre plus sombre au creux des joues puis on estompera pour un rendu très naturel.

Le pinceau contouring

Rond et fin, on le choisira en fibres synthétiques ou naturelles. Le pinceau contouring avec ses poils courts et denses sert à sculpter et redessiner les contours du visage en suivant son tracé naturel. Avec un pinceau contouring en poils naturels on utilisera une poudre soleil par exemple et on réservera les poils synthétiques pour le fond de teint crème. On creuse tout d’abord les mâchoires et le creux des pommettes avec la matière la plus sombre, puis on pose une touche de lumière sur le front, le menton, le bombé des pommettes et l’arête du nez avec la matière la plus claire. Puis afin d’obtenir un résultat très naturel, on estompe les deux par des mouvements circulaires. N’ayez pas la main trop lourde, le contouring doit rester léger.

Le pinceau kabuki

Ce petit pinceau sans manche est très touffu et de forme arrondie. Sa petite taille rend son usage très facile car il est très maniable. Il est bien adapté pour prélever une bonne quantité de poudre mais sans surcharge grâce à ses poils très doux. Il est aussi idéal pour l’application du fond de teint crème et donne un très beau résultat homogène et couvrant. On s’en sert également pour estomper le surplus de maquillage.

Les pinceaux pour les yeux

Le maquillage des yeux est le plus visible et il n’accepte aucune bavure. Les pinceaux pour les yeux sont conçus pour une application facile et un maquillage parfait.

Le pinceau pour ombrer

Ce petit pinceau en poils naturels courts, denses et effilés se prête parfaitement à un travail de précision. Sa forme plate et arrondie est idéale pour appliquer les fards à paupières secs ou des ombres à paupières fluides. Avec son côté biseauté on travaille le relief du regard en accentuant le pli de l’œil avec une texture plus sombre et en dégradant la matière posée au coin externe des yeux. Il sert tout aussi bien à appliquer la matière, qu’à l’estomper ou même à l’intensifier.

Le pinceau pour estomper

Le pinceau pour estomper ou mélanger est un pinceau rond, à poils souples et denses. Il est plus épais que le pinceau ombreur et on l’utilise pour créer de jolis dégradés en floutant la matière. Pour un résultat optimal on applique d’abord le fard le plus clair sur la paupière, puis le fard le plus foncé au coin externe. Puis, en partant de l’extérieur de l’œil vers l’intérieur, on effectue de petits mouvements circulaires jusqu’à obtenir le résultat souhaité. On s’en sert aussi pour intensifier le regard en le chargeant d’un peu plus de matière pour réaliser un smoky-eye par exemple. Il s’utilise avec de la poudre libre ou compacte ou avec des textures plus crémeuses.

Le pinceau spécial pour le creux de la paupière

Long, effilé, très pointu et souple, ce pinceau sert d’applicateur pour les fards à paupières en poudre ou en crème. Il convient parfaitement pour le maquillage Cut crease car grâce à sa forme allongée, il permet d’appliquer facilement le fard dans le pli de la paupière mobile et de bien l’étirer.

Le pinceau pour eye-liner

Ce pinceau là est utilisé pour un tracé net d’une grande précision car il sert à l’application de l’eye-liner au ras des cils. On le choisira très plat, avec des poils fins, droit ou biseauté. Ses poils accrochent la matière compacte ou fluide et permet un seul passage. On module l’épaisseur du trait en exerçant une pression plus ou moins appuyée selon l’effet recherché.

Le pinceau pour sourcils

Très rigide et plat, le pinceau à sourcils est un pinceau à double embout. L’un est biseauté, l’autre en forme de goupillon. Il a été conçu pour travailler le sourcil de façon très naturelle. Pour cela, on prélève le fard à sourcils avec le côté biseauté et on comble les parties clairsemées par petites touches en suivant sa ligne naturelle. Ensuite on estompe la matière, puis on le «coiffe» avec le côté goupillon. Le sourcil paraît plus dense, son tracé mieux défini. On utilise le pinceau pour sourcils avec différentes textures. Poudre, gel ou crème il les accepte tous. On peut aussi appliquer sur les sourcils un mascara transparent qui les fera briller et en ôter l’excédent avec le goupillon.

 Le goupillon peut également servir pour le mascara. Il sépare les cils et enlève le surplus de mascara.

Le pinceau pour la bouche

Un maquillage complet se termine par le maquillage de la bouche pour des lèvres naturelles ou pulpeuse.

Le pinceau à lèvres

Pour poser du rouge à lèvre ou du gloss, on utilise un pinceau arrondi à poils fins et fermes pour d’abord dessiner le contour des lèvres avec précision, puis ensuite pour étaler la matière selon l’intensité recherchée du nude à l’extra brillance.

Et s’il fallait choisir?

A emporter impérativement dans sa trousse: pour le teint: le pinceau à fond de teint, l’anticerne et le pinceau à poudre. Pour les yeux: le pinceau pour ombrer, pour estomper et eye-liner.

Les pinceaux ça s’entretient

Après utilisation, il est primordial de nettoyer ses pinceaux afin d’empêcher la prolifération de bactéries. Un entretien régulier les garde en bon état et vous assure un résultat toujours impeccable. Lavez-les avec un produit spécial pour pinceaux en les frottant très doucement jusqu’à ce que l’eau soit claire puis tamponnez-les délicatement avec une serviette avant de les laissez sécher à l’air libre.

pinceaux