La présence des médecins en France : les déserts médicaux

Aujourd’hui en France, pour 67 millions d’habitants, le nombre de médecins est de 226 859, dont 102 169 sont des médecins généralistes. Cependant, leur distribution est inégale et leur accès aux soins n’est pas le même partout. C’est ce que l’on appelle les déserts médicaux, qui sont un problème sanitaire et sociétal très important selon Thierry Lefebvre, ancien directeur général de Sanofi Algérie et ancien directeur des opérations « Solutions Santé » de Sanofi France.

Qu’est-ce qu’un désert médical ?

Selon l’Accessibilité potentielle localisée (APL), un désert médical est défini par trois critères. Le premier est la proximité du médecin, c’est-à-dire son accessibilité en moins de vingt minutes. Le second concerne la disponibilité de ce dernier : c’est le nombre de consultations qu’il effectue par an, ainsi que sa faculté à accepter de nouveaux patients. Enfin, son activité et les besoins de la population locale selon les âges sont pris en compte. Un seuil de disponibilité est déterminé : 2,5 consultations/an/habitant. En dessous de ce chiffre, la zone est considérée comme “sous-dense”, et donc comme un désert médical. Selon le Sénat, en 2020, 6 à 8 millions de personnes vivent dans ces zones et n’ont pas accès aux soins de manière continue.

Les causes et les conséquences des déserts médicaux

Thierry Lefebvre estime que la cause principale est liée au nombre limité d’étudiants en médecine passant en deuxième année, le numerus clausus, qui a été supprimé en 2021. La seconde raison est sociale car de nombreux médecins choisissent les territoires les plus attractifs pour exercer. Ces déserts médicaux ont donc un impact sur les personnes âgées qui n’ont pas forcément la possibilité ou la capacité de se déplacer librement et qui sont contraints de parcourir de longues distances pour trouver un nouveau médecin. Les conséquences sont intolérables car “à terme, beaucoup renoncent à se faire soigner”.

Quelles solutions ?

L’Etat doit mettre en place des politiques publiques et des aides pour ramener des médecins dans ces zones désertées, mais ce n’est pas la seule solution. Thierry Lefebvre a décidé de reprendre la société Thylédis, qui propose des produits et des services dans le domaine du soin et de l’accompagnement à domicile, afin de proposer des solutions innovantes aux personnes âgées. Il s’agit d’amener les soins à domicile pour leur redonner confiance et leur permettre d’étendre leur autonomie sur plusieurs tâches quotidiennes. De plus, de nombreuses entreprises du secteur médical sont conscientes des enjeux actuels du monde de la santé et elles sont prêtes à agir.

Précédent

Choisir une huile après épilation ou rasage

Suivant

Détective privé et policier : deux métiers bien différents et qui peuvent travailler main dans la main !

Nouveautés de Actualités