Détective privé et policier : deux métiers bien différents et qui peuvent travailler main dans la main !

/

Inspirés par les nombreux feuilletons et films, nous imaginons à tort que les détectives privés et les policiers exercent des métiers similaires. Pourtant, même si l’on constate certains points communs, leurs champs d’action sont bien différents.

Les enquêteurs privés placés sous le contrôle du CNAPS

Il faut savoir que les détectives privés sont placés sous le contrôle du Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS). Régi par le ministère de l’Intérieur, cet organisme délivre les agréments et les autorisations d’exercer aux futurs enquêteurs privés. En parallèle, il veille à ce que les règles entourant ce métier soient bel et bien respectées.

Si le CNAPS constate des manquements à la réglementation, il est en droit de sanctionner les professionnels concernés.

Qui peut intervenir dans le domaine pénal ?

Vous l’avez compris, les détectives privés ne sont pas placés sous l’autorité des forces de l’ordre. Ils sont indépendants. À savoir que dans le cadre d’une procédure officielle, les magistrats peuvent imposer la divulgation des informations recueillies par les enquêteurs privés.

De plus, contrairement aux détectives, les policiers sont habilités pour intervenir dans le domaine pénal. Cependant, les enquêteurs privés peuvent être sollicités à l’ouverture d’un dossier et lors de l’instruction. De même, ils peuvent intervenir dans le cadre d’enquêtes d’ordre commercial ou civil.

Détective privé et policier sont donc deux professions très différentes, mais il n’est pas rare de rencontrer d’anciens policiers reconvertis en enquêteur privé.

Détectives privés et policiers travaillent-ils ensemble ?

À la télé, nous avons tous vu un détective privé apporter son aide à des policiers investis dans une enquête complexe. Dans ces fictions, le premier se révèle bien plus efficace, mais cette association ne reflète pas la réalité. D’abord, les détectives privés n’ont pas les mêmes attributions que les policiers. Par exemple, ils ne peuvent relever des données bancaires ou des données téléphoniques. De plus, ils ne sont pas armés.

Concrètement, ce n’est pas impossible qu’un enquêteur privé intervienne dans une enquête, mais cela reste très rare.

Des indépendants qui recueillent des informations pour leurs clients

Pour établir les différences entre ces deux métiers, on peut également se référer aux missions du détective privé. Contrairement à ce que l’on imagine, il ne s’agit pas d’enquêtes spectaculaires. Avant tout, il recherche, vérifie, assiste, informe et conseille ses clients. Et ses domaines d’intervention sont très variés.

 

À savoir que les principaux clients du détective privé sont des entreprises parmi lesquelles des banques, des compagnies d’assurance ou encore des agences de recouvrement. Les particuliers font également appel à lui dans le cadre d’affaires familiales.

 

Précédent

La présence des médecins en France : les déserts médicaux

Suivant

Combien coûte une assurance emprunteur ?

Nouveautés de Actualités